Qu’est-ce qu’un chirurgien maxillo-facial ?

chirurgien maxillo-facial dr Chardain

Dr Chardain

.

25 juin 2020

.

0 Commentaires

De nombreux patients ont une idée floue du métier de chirurgien maxillo-facial. Il s’agit pourtant d’une spécialité ancienne, née avec les « gueules cassées » de la première guerre mondiale.

De façon simplifiée, le chirurgien maxillo-facial est le spécialiste de la chirurgie des mâchoires et de la face.

La formation d’un chirurgien maxillo-facial dure 13 à 15 ans après le baccalauréat.

Elle démarre par 6 années de médecine, au cours desquelles toutes les spécialités médicales sont enseignées, sous forme de cours à la faculté, stages et gardes à l’hôpital.

A l’issue de ces six années, se déroule le concours de l’Internat qui permet de choisir la spécialité, et la ville de formation. L’internat dure 5 ans, pendant lesquels le chirurgien change de service tous les 6 mois, lui permettant d’apprendre son métier auprès de différents « Patrons ».

Après l’Internat, pour valider la spécialité, il faut exercer les fonctions de Chef de clinique-Assistant. Le chirurgien opère désormais ses propres patients à l’hôpital, s’occupe de la formation des Internes et dispense des cours à la faculté de médecine. Cette période dure 2 à 4 ans.

Au cours de son cursus, le chirurgien maxillo-facial va développer ses compétences dans certains domaines de sa spécialité, ce qui lui permettra d’acquérir une véritable expertise.

La plupart des chirurgiens complètent cette formation en passant des diplômes complémentaires, ou en assistant à des interventions auprès de chirurgiens renommés, en France ou à l’étranger.

L’exercice de la chirurgie maxillo-faciale requiert une formation permanente tout au long de la vie, sous forme de cours ou séminaires, permettant d’enrichir constamment ses connaissances : c’est la formation médicale continue.

Quels sont les domaines de la chirurgie maxillo-faciale ?

La chirurgie maxillo-faciale est une vaste spécialité.

Les principaux domaines sont :

  • La traumatologie faciale (prise en charge des fractures et plaies faciales)
  • La cancérologie et la reconstruction (cancers de la bouche et des mâchoires)
  • La chirurgie orthognathique (ou chirurgie correctrice des mâchoires)
  • La chirurgie des glandes salivaires (kystes et tumeurs)
  • La chirurgie stomatologique : dents incluses, lésions osseuses, lésions muqueuses
  • La chirurgie des articulations temporo-mandibulaires
  • Les malformations congénitales de la face chez l’enfant (fentes labio-palatines notamment)
  • La chirurgie plastique de la face (nez, paupières….)
  • La chirurgie pré-implantaire et implantaire

Bien évidemment, aucun chirurgien n’est expert dans l’ensemble de ces domaines, et chacun développe (en fonction de ses aptitudes, de ses centres d’intérêt, et de ses rencontres) des compétences dans tel ou tel domaine.

Le Docteur J. Chardain est spécialisé en chirurgie orthognathique, chirurgie de l’articulation temporo-mandibulaire, chirurgie des dents de sagesse, prise en charge des kystes et tumeurs des mâchoires, greffes osseuses et chirurgie implantaire.

Parmi les confusions fréquentes, le chirurgien maxillo-facial n’est pas un chirurgien-dentiste : il ne réalise ni soins, ni prothèse. Les chirurgiens-dentistes et orthodontistes sont en revanche des correspondants privilégiés, avec lesquels le maxillo-facial interagit quotidiennement.

Le chirurgien maxillo-facial n’est pas non plus un chirurgien plasticien : même si la chirurgie maxillo-faciale peut « embellir » le visage, elle n’est pas une chirurgie esthétique. Pour autant de nombreux maxillo-faciaux ont une formation en chirurgie plastique et vice-versa.

Enfin le chirurgien maxillo-facial n’est pas un ORL : même si nous pouvons intervenir sur le nez ou le sinus, ces deux spécialités sont voisines mais nettement distinctes. Là encore, la plupart des maxillo-faciaux ont une formation en ORL, et vice-versa.

Comment exerce un chirurgien maxillo-facial ?

La chirurgie maxillo-faciale peut s’exercer à l’hôpital public ou en secteur privé.

La prise en charge à l’hôpital public est particulièrement adaptée aux pathologies les plus lourdes (cancérologie, reconstruction, traumatologie, malformations pédiatriques) ; l’exercice en secteur privé permet au contraire la réalisation d’interventions non urgentes et bien codifiées (chirurgie orthognathique, de l’ATM, pré-implantaire, et stomatologique).

Le chirurgien maxillo-facial vous recevra en consultation pré- et post-opératoire au sein de son cabinet. Les opérations peuvent avoir lieu sous anesthésie locale (généralement au cabinet) lorsqu’il s’agit de gestes « légers », ou au bloc opératoire lorsqu’il s’agit d’interventions plus lourdes.

Le chirurgien est assisté d’une aide-opératoire pour les interventions, qui est en général une infirmière de bloc opératoire diplômée d’Etat.

Le Docteur J. Chardain vous reçoit dans son cabinet de consultation à Nogent-sur-Marne, et opère à l’Hôpital Privé Armand Brillard dans cette même ville.

Il est à votre disposition pour toute demande de chirurgie maxillo-faciale.

Cette page vous a plu ?

Afin de nous aider à vous proposer toujours plus de contenus pertinents, n'hésitez pas à noter cette page

Loading...

Laisser un commentaire